Aston Martin Vantage : cinq histoires pour un adieu
Photo: WEC/Adrenal Media
Retour
13.11.2017 - 08h26

Aston Martin Vantage : cinq histoires pour un adieu

L'Aston Martin Vantage se prépare à faire ses adieux au WEC à l'issue des Bapco 6 Heures de Bahreïn... Mais le fait d'être la "doyenne" du plateau ne l'empêche pas d'être aussi - et surtout - l'une des plus constante dans la victoire.

L'Aston Martin Vantage se prépare à faire ses adieux au Championnat du Monde d'Endurance FIA (WEC) à l'issue des Bapco 6 Heures de Bahreïn... Mais le fait d'être la "doyenne" du plateau ne l'empêche pas d'être aussi - et surtout - l'une des plus constantes dans la victoire.

L'histoire de la Vantage GTE, construite chez Prodrive à Banbury (à environ 25 kilomètres de Silverstone), remonte à 2008. Mais elle gagne toujours au fil de sa dernière saison, avant de se voir remplacée l'année prochaine par une nouvelle voiture.

Aux 6 Heures de Shanghai, Aston Martin Racing s'est adjugé une double pole position dans les catégories LMGTE Pro et LMGTE Am. En course, la troisième victoire 2017 de Pedro Lamy, Paul Dalla Lana et Mathias Lauda a propulsé le trio en tête du Trophée Endurance FIA LMGTE Am à la veille de la dernière course de l'année.

Voici cinq grands moments de l'histoire de l'Aston Martin Vantage GTE en WEC.

5. 6 Heures de Silverstone 2013 : double victoire de catégorie à domicile

Si la Vantage avait déjà signé son premier succès en WEC à Shanghai lors de la dernière course 2012, elle est quasi éclipsée par la superbe double victoire à domicile pour l'ouverture de la saison 2013.

La n°97 de Darren Turner, Stefan Mücke et Bruno Senna s'impose en catégorie LMGTE Pro avec plus d'un tour d'avance. La décision du nouveau venu Bruno Senna de rester en piste en pneus secs pendant l'averse tombée à mi-course a été déterminante pour la victoire.

Quant à la n°95 - amicalement surnommée "Dane Train" - du trio 100 % danois Allan Simonsen, Christoffer Nygaard et Kristian Poulsen, elle justifie pleinement la décision d'Aston Martin Racing d'élargir son engagement en LMGTE Am par une écrasante victoire, avec trois tours d'avance sur sa plus proche poursuivante.

Les trois Vantage terminent sur le podium, avec la troisième place en LMGTE Pro de Frédéric Makowiecki, Pedro Lamy et Paul Dalla Lana, pour la première apparition du dernier nommé en WEC. Ce podium marque le début de la fructueuse collaboration entre Lamy - l'un des six premiers pilotes de l'Aston Martin DBR9 GT1 en 2005 - et Dalla Lana, qui a signé à ce jour 14 victoires en LMGTE Am.

4. 6 Heures de Shanghai 2013 : premier doublé pour Aston Martin Racing

Même si leur quête du titre 2013 est contrariée par un problème moteur au Bahreïn, la troisième victoire de la saison de Darren Turner et Stefan Mücke lors de cette avant-dernière manche 2013 en Chine a placé la Vantage dans la course au titre à la fois dans la Coupe du Monde Endurance FIA des pilotes et des constructeurs.

2013 reste à ce jour la plus belle année de la Vantage, avec quatre victoires LMGTE Pro - Bruno Senna et Fred Makowiecki sont associés pour la victoire de la n°99 sur le Circuit des Amériques - et cinq supplémentaires en LMGTE Am, dont deux pour la n°96 de Jamie Campbell-Walter et Stuart Hall, les futurs champions 2013 de la catégorie.

Le rythme de la voiture est particulièrement impressionnant à Shanghai, où Turner/Mücke et Senna/Lamy/Stanaway offrent à Aston Martin Racing son premier doublé en WEC. Ce triomphe et la quatrième place de la Ferrari de Gianmaria Bruni/Giancarlo Fisichella, principaux rivaux d'Aston Martin Racing au championnat, permettent à l'équipage de la n°97 de mener le classement des pilotes avec 5,5 points d'avance, et à la marque anglaise de disposer d'une avance de 17,5 points chez les constructeurs.

Mais après la déception de Bahreïn, il faudra attendre trois ans pour remporter la Coupe du Monde Endurance FIA des Pilotes GT...

3. 24 Heures du Mans 2014 : l'hommage du "Dane Train" à Allan Simonsen

Mais la tragique disparition d'Allan Simonsen au Mans assombrit les succès répétés de la Vantage en 2013 et le titre LMGTE Am remporté avec un tout petit point d'avance. Marqués par le décès de leur coéquipier et compatriote, Christoffer Nygaard et Kristian Poulsen trouvent les ressources morales pour signer deux victoires supplémentaires cette saison, qui donnent du baume au cœur à l'équipe Young Driver AMR lors de son retour au Mans en 2014. A cette occasion, Poulsen accueille deux nouveaux coéquipiers : l'étoile montante Nicki Thiim et David Heinemeier Hansson.

Dans un contexte aussi fort en émotion, aucun droit à l'erreur n'est permis et la n°95 livre une prestation parfaite, s'imposant avec deux tours d'avance.

Mais la moisson victorieuse de la Vantage en 2014 est loin d'être terminée. Cette année-là, les Aston Martin remportent sept victoires LMGTE Am en huit manches. Poulsen et Heinemeier Hansson s'adjugent le titre avec quatre succès, tandis que la n°98 de Nygaard, Pedro Lamy et Paul Dalla Lana termine deuxième du classement général final avec trois victoires.

L'équipe ne pouvait rendre plus bel hommage à la mémoire d'Allan Simonsen.

2. 6 Heures de Bahreïn 2016 : une coupe du monde pour Nicki Thiim et Marco Sorensen

Voici tout juste un an, Aston Martin atteignait le sommet de son engagement en WEC, avec les premières Coupe du Monde des Pilotes GT (pour Thiim et Sorensen) et des Equipes LMGTE Pro.

Après une saison 2015 décevante, la Vantage évolue de manière radicale pour rester dans le rythme des nouvelles voitures de Ferrari et Ford.

Si la régularité est le point fort de la première demi-saison du duo danois, sa victoire sur le Circuit des Amériques les propulse candidats à la Coupe du Monde Endurance FIA des Pilotes GT. Nicki Thiim et Marco Sorensen débarquent ainsi au Bahreïn avec 12 points d'avance sur les pilotes Ferrari Davide Rigon et Sam Bird.

Une troisième place suffit à Thiim et Sorensen pour être titrés, mais les deux Danois remportent la Coupe du Monde avec la manière, en signant leur deuxième victoire de la saison, après que leurs compagnons d'écurie de la n°97 Darren Turner et Jonny Adam, premiers leaders de la catégorie LMGTE Pro, aient perdu une roue.

1. 24 Heures du Mans 2017 : la victoire à l'arraché

Après être passé tout près de la victoire en 2013 et 2015, Aston Martin Racing entend bien offrir à la Vantage GTE une belle tournée d'adieu au Mans en 2017... Mais personne n'aurait imaginé un tel scénario !

Neuf ans après la victoire d'Aston Martin Racing sur Corvette en 2008 dans ce qui était à l'époque la catégorie GT1, les fans d'endurance se sont régalés d'un duel de très haute volée entre les deux légendaires GT. Il faut attendre le dernier tour de course pour en connaître le dénouement.

Darren Turner, Jonny Adam et Daniel Serra - qui découvrait les 24 Heures - se qualifient en pole position de la catégorie LMGTE Pro, avec un chrono record de 3'50''387. Mais la Vantage n'est pas aussi dominatrice en course. Ce n'est que dans la dernière heure qu'elle fait figure de prétendante à la victoire, au jeu des stratégies de ravitaillement en carburant.

La Corvette de Jordan Taylor ressort en tête à l'issue d'un dernier ravitaillement éclair en essence, mais Adam maintient la pression et pousse le jeune Américain à la faute. L'Ecossais offre à Aston Martin Racing une victoire aussi mémorable que populaire, dignement saluée par un public que ce duel aura tenu en haleine jusqu'au bout.
 

James Newbold