AT&T 6 Heures de Mexico : les réactions des vainqueurs
Photo: WEC/Adrenal Media
Retour
04.09.2017 - 13h47

AT&T 6 Heures de Mexico : les réactions des vainqueurs

Les déclarations des vainqueurs des catégories LMP2 et LMGTE après les 6 Heures de Mexico

Bruno Senna (ORECA 07-Gibson n°31, Vaillante Rebellion, vainqueur LMP2)
"Tout d'abord, je souhaite féliciter à l'équipe, et aussi la remercier, car la voiture était extraordinaire aujourd'hui, nous avions à coup sûr la voiture la plus rapide. Pendant le premier relais, je savais que nous risquions d'avoir de la pluie en fin de course. J'étais donc en piste pour un simple relais et je bouclais autant de tours de qualification que je pouvais, ce qui m'a permis de creuser un écart plus grand que je le prévoyais.

"Nico (Prost, ndlr) et Julien (Canal, ndlr) ont fait un travail fantastique et ont maintenu un rythme élevé. Sur la fin, c'était devenu un peu serré avec Ben Hanley. Je me demande quel pari il a osé lorsque je suis sorti de la voie des stands. Il m'est tombé dessus comme une balle dans le virage 1, alors j'ai préféré le laisser passer. J'étais confiant dans ma capacité à pouvoir le redoubler mais je n'y suis pas parvenu, et je suis donc resté derrière lui, c'était assez frustrant. Puis j'ai fait une erreur pendant le Full Course Yellow mais fort heureusement, je n'ai pas perdu beaucoup de temps. Maintenant, à Mexico, je suis à un taux de succès - et aussi de tête-à-queue - de 100 %, mais je suis extrêmement heureux, et il faut féliciter chaque membre de l'équipe."

Marco Sorensen (Aston Martin Vantage n°95, Aston Martin Racing, vainqueur LMGTE Pro)
"C'est sûr, c'était une belle course très serrée. La Ferrari disposait d'un léger avantage sur nous en début de relais mais nous avons pu revenir sur la fin. J'ai pris un bon départ, j'aurais préféré pouvoir le passer (Sam Bird et la Ferrari n°71, ndlr) mais à ce stade, ce n'était pas possible. Il s'est alors échappé en tête avant qu'ils ne commencent à se battre avec leurs pneus et j'ai pu le passer alors qu'il me restait trois tours sur mon relais. Malheureusement nous avons perdu un peu de temps lors des arrêts au stand mais tout au long de la course, il ne s'est pas passé un tour sans que nous voyions la n°71 devant ou derrière nous. Ça fait longtemps que je n'avais pas autant exigé de ma voiture, et je m'en excuserais presque."

Nicki Thiim (Aston Martin Vantage n°95, Aston Martin Racing, vainqueur LMGTE Pro)
"Il est sûr que le fait de savoir que la Ferrari n°71 allait être pénalisée a quelque peu modifié mon approche des dernières minutes de course. C'est un peu dommage de ne pas avoir pu la battre en piste mais bon, c'est comme ça. Je voudrais remercier Aston Martin et Ferrai, ça fait vraiment longtemps que je ne m'étais pas autant amusé en course. Nous avons maintenant deux semaines pour nous préparer en vue de la prochaine manche. Merci à tous les passionnés qui sont venus nous voir courir à Mexico."

Christian Ried (Porsche 911 RSR n°77, Dempsey-Proton Racing, vainqueur LMGTE Am)
"Nous somme plus qu'heureux, c'était une course fantastique. Ça n'a vraiment pas été facile mais la voiture était parfaite, l'équipe a bien travaillé et Matteo (Cairoli, ndlr) et Marvin (Dienst, ndlr) ont très bien roulé. C'est pour ça que nous en sommes là."

Marvin Dienst (Porsche 911 RSR n°77, Dempsey-Proton Racing, vainqueur LMGTE Am)
"En fait, la course a été beaucoup moins facile que certains pourraient l'imaginer. J'ai immédiatement beaucoup attaqué. Christian a pris le départ et il a maintenu Pedro Lamy derrière lui, ce qui, au final, nous a beaucoup aidés. A partir de ce moment-là, nous nous sommes bagarrés tout au long de la course. Sur la fin, c'était vraiment excitant avec l'apparition annoncée de la pluie mais fort heureusement, ça ne s'est pas produit. Avec deux victoires consécutives, nous pouvons être contents."

Matteo Cairoli (Porsche 911 RSR n°77, Dempsey-Proton Racing, vainqueur LMGTE Am)
"A chaque séance, c'était un vrai plaisir d'être au volant de la voiture. Nous avons dû nous battre un peu lors de la troisième séance d'essais libres, mais nous avons fait la pole en qualifications. Nous avons plutôt bien géré la course, l'équipe a travaillé très dur et c'est pourquoi nous en sommes là aujourd'hui. Nous sommes maintenant en tête du classement général provisoire

 

Fiona MILLER