Mexico après 4 heures: Porsche toujours leader, duel Ferrari-Aston Martin en LMGTE Pro
Photo: WEC/Adrenal Media
Retour
04.09.2017 - 00h17

Mexico après 4 heures: Porsche toujours leader, duel Ferrari-Aston Martin en LMGTE Pro

Alors que les deux tiers des AT&T 6 Heures de Mexico ont été couverts, la pluie annoncée par la météo n’a pas encore perturbé le déroulement de la course.

Alors que les deux tiers des AT&T 6 Heures de Mexico ont été couverts, la pluie annoncée par la météo n’a pas encore perturbé le déroulement de la course.

Les Porsche 919 Hybrid mènent toujours grand train en tête. Les deux Toyota sont toujours très proches l’une de l’autre, mais désormais reléguées à un tour des deux prototypes allemands.

Dans la lutte pour le titre de Champion du Monde GT entre Aston Martin, Ferrari, Ford et Porsche, l’italienne et la britannique occupent actuellement les première et deuxième places en LMGTE Pro. On a pu assister à de fantastiques bagarres entre les différents concurrents de la catégorie, et tout spécialement entre James Calado (Ferrari n°51) et Olivier Pla (Ford n°66).

La lutte en catégorie LMP2 a offert aux fans et aux téléspectateurs une compétition tout aussi haletante. Le top 3 est actuellement constitué de l’ORECA n°31 de Vaillante Rebellion, de l’Alpine n°36 de Signatech Alpine Matmut et de l’ORECA n°24 de CEFC Manor TRS Racing. En tête de la catégorie LMGTE Am, la bagarre a tourné à l’avantage de la Porsche n°77 de Dempsey-Proton Racing, qui dispose maintenant d’une avance confortable sur l’Aston Martin n°98.

Voici les principaux temps forts des troisième et quatrième heures de la cinquième manche du Championnat du Monde d’Endurance FIA (WEC) 2017 :

  • Earl Bamber (Porsche 919 Hybrid n°2) augmente son avance pendant les troisième et quatrième heures, après que la n°1 ait été pénalisée à la suite d’un excès de vitesse de Nick Tandy dans la voie des stands.
  • Alors que s’achève la quatrième heure de course, le Néo-Zélandais a porté son avantage à 27 secondes.
  • Timo Bernhard et Neel Jani ne ménagent pas leurs efforts mais la voiture de leurs compagnons d’écurie conserve 26 secondes d’avance.
  • Toyota perd un tour sur les prototypes allemands. La TS050 HYBRID n°8 de Kazuki Nakajima précède la n°7 de Jose Maria Lopez.
  • Au fil d’un double relais, Julien Canal consolide l’avance de l’ORECA Vaillante Rebellion n°31 en tête de la catégorie LMP2.
  • L’avantage de Vaillante Rebellion sur Signatech Alpine Matmut est de 34 secondes.
  • L’ORECA de G-Drive Racing (n°26) est à la lutte pour la troisième place avec la n°24 de CEFC Manor TRS Racing.
  • Le magnifique duel entre Gustavo Menezes (Signatech Alpine Matmut) et Roman Rusinov (G-Drive Racing) enthousiasme le public.
  • Ben Hanley prend le volant de l’ORECA CEFC Manor TRS Racing et réduit l’écart sur Andre Negrao (Signatech Alpine Matmut).
  • G-Drive Racing glisse en quatrième position.
  • En LMGTE Pro, la bagarre fait rage entre la Ferrari AF Corse n°71 et l’Aston Martin n°95, qui ne sont jamais séparées de plus de cinq secondes dans la lutte pour la victoire.
  • Sam Bird (Ferrari) devance Marco Sorensen (Aston Martin) de deux secondes avant la troisième salve d’arrêts ravitaillement.
  • A mi-course, la Ferrari AF Corse n°51 et la Ford n°66 perdent un temps précieux à la suite d’un coude-à-coude particulièrement musclé.
  • La Ford écope d’ailleurs de deux pénalités drive-through (passage obligatoire par la voie des stands à vitesse réduite) à la suite d’une collision avec la Ferrari.
  • D’autres soucis handicapent la Ferrari n°51 juste avant la fin de la quatrième heure : elle souffre d’un problème de pneumatiques qui la contraint à rentrer au stand au ralenti.
  • En LMGTE Am, la Porsche n°77 de Dempsey-Proton Racing augmente son avance en tête grâce à un impressionnant double relais de Matteo Cairoli, avant que celui-ci ne cède le volant à son coéquipier Christian Ried.
  • L’Aston Martin n°98 chute au classement après une excursion hors piste de Paul Dalla Lana, qui écope d’un avertissement de la direction de course pour dépassement des limites de la piste.
  • L’autre Porsche de Gulf Racing (n°86) occupe la troisième place de la catégorie, avec Mike Wainwright de retour au volant.
Fiona MILLER