16.07.2017 - 21h11

6 Heures du Nürburgring : Porsche, un long duel et un doublé

Au volant de la Porsche 919 Hybrid n°2, Timo Bernhard, Brendon Hartley et Earl Bamber signent leur deuxième victoire dans le FIA WEC 2017, après un duel palpitant avec l'autre 919 Hybrid (n°1) sur le circuit du Nürburgring.

Au volant de la Porsche 919 Hybrid n°2, Timo Bernhard, Brendon Hartley et Earl Bamber signent leur deuxième victoire dans le Championnat du Monde d'Endurance FIA (WEC) 2017, après un duel palpitant avec l'autre 919 Hybrid (n°1) sur le circuit du Nürburgring.

Les deux Porsche n'ont guère été séparées de plus de quatre ou cinq secondes tout au long des 6 heures de course, ce qui n'a pas empêché Bernhard et Hartley de signer leur dixième victoire en WEC, et Bamber sa troisième.

Au fil d'une course passionnante, les deux 919 Hybrid se sont échangées le commandement à de nombreuses reprises. Ainsi, pendant la quatrième heure, pour éviter un incident avec la LMP2 de Tor Graves (CEFC Manor TRS Racing) partie en tête-à-queue juste devant lui, Bamber a cédé le leadership à Nick Tandy, son ancien coéquipier des 24 Heures du Mans 2015.

Cette deuxième victoire consécutive permet au trio Hartley/Bernhard/Bamber de porter à 30 points son avance en tête du classement provisoire du Championnat du Monde des pilotes, alors que les 6 Heures du Nürburgring marquent la dernière course européenne du calendrier 2017.

André Lotterer, Neel Jani et Nick Tandy assurent le doublé pour Porsche pour sa course à domicile. Ils terminent deuxièmes après avoir occupé de longs moments la tête de la course, qu'ils perdent finalement lors du dernier arrêt au stand.

Partie de la pole position, la Toyota n°7 de Kamui Kobayashi, José Maria Lopez et Mike Conway termine troisième, après que le poleman Kobayashi ait mené le début de course. Mais par la suite, la TS050 HYBRID perd du terrain et termine finalement troisième, à un tour de la Porsche victorieuse.

Vainqueurs des deux premières courses 2017 de Silverstone et Spa-Francorchamps, Anthony Davidson, Kazuki Nakajima et Sébastien Buemi (Toyota TS050 HYBRID n°8) ont connu une course frustrante, n'ayant pu défendre leurs chances à la suite d'un changement imprévu de la pompe à essence. Mais la voiture effectue une belle remontée jusqu'à la quatrième place.

Photo:  JOTA Sport

Jackie Chan DC Racing, série victorieuse en cours

Grâce au trio Oliver Jarvis/Thomas Laurent/Ho-pin Tung, Jackie Chan DC Racing remporte sa troisième victoire en quatre courses. Après avoir disputé le commandement à l'ORECA n°31 de Vaillante Rebellion, le trio de l'ORECA 07-Gibson n°38 a passé l'essentiel de la course en tête de la catégorie LMP2.

Les vainqueurs LMP2 n'auront connu qu'une seule alerte, lorsqu'il a fallu changer la partie arrière pendant la quatrième heure. Cette troisième victoire d'Oliver Jarvis, Ho-pin Tung et Thomas Laurent leur vaut désormais une confortable avance de 46 points.

Leader en début de course, Bruno Senna (ORECA Vaillante Rebellion n°31) n'a pu résister dans le trafic à Oliver Jarvis. Mais le Brésilien et Julien Canal - associés à Filipe Albuquerque, remplaçant temporaire de Nicolas Prost - terminent deuxièmes pour la troisième fois cette saison.

Lauréate 2016 des Trophées Endurance FIA des Pilotes et des Equipes LMP2, Signatech Alpine complète le podium, grâce l'Alpine A470 n°36 de Gustavo Menezes, Matt Rao et Nicolas Lapierre. Ce dernier a accompli l'une des époustouflantes manœuvres de dépassement dont il a le secret pour conquérir cette position face à l'ORECA Vaillante Rebellion n°13.

52 000 spectateurs ont suivi avec passion cette quatrième manche WEC 2017, qui a vu pas moins de 510 dépassements pour un gain de position. En outre, ces 6 Heures du Nürburgring 2017 se sont déroulées dans une parfaite fluidité, sans aucune neutralisation et moins de cinq minutes de drapeau jaune.

Nous vous donnons maintenant rendez-vous pour les 6 Heures de Mexico, la prochaine manche qui se déroulera le dimanche 6 septembre.

CLIQUEZ ICI pour retrouver les résultats ainsi que le classement général provisoires des différentes catégories, et ICI pour en savoir plus sur les faits de course. 

Sam SMITH